TAP

Présentation des Temps d'Activités Périscolaires (TAP)

Le cadre de la réforme de l’aménagement des rythmes scolaires 
A compter de septembre 2014 toutes les collectivités locales seront dans l’obligation d’appliquer la loi relative à l’aménagement des rythmes scolaires qui modifie le cadre national d’organisation du temps dans les écoles maternelles et élémentaires. L’objectif est de « mettre en place une organisation plus respectueuse des rythmes naturels d’apprentissage et de repos des enfants afin de favoriser la réussite de tous » - Décret n°2013-77 du 24 janvier 2013.
La loi incite à la concertation locale autour des questions éducatives dans l’intention d’organiser un parcours cohérent, de qualité et respectueux de chacun grâce à la complémentarité des offres coordonnées par le Projet Educatif De Territoire (PEDT) – Circulaire Ministère Education Nationale MENE 1306458C du 20 mars 2013 

Les intentions de la réforme
=> Une place nouvelle pour les activités périscolaires,
=> Une approche globale du temps de l’enfant,
=> Une implication des acteurs territoriaux dans la conception de la politique éducative. 

Ce qui change 
=>Les 24 heures d’enseignement de la semaine scolaire seront désormais réparties sur 9 demi-journées au lieu de 8 : Lundi – mardi – jeudi - vendredi et mercredi matin ou par dérogation le samedi matin. La journée de classe passe à 5h30 de cours par jour au maximum et 3h30 de cours par demi-journée au plus. La ½ journée de classe supplémentaire est positionnée le mercredi matin et par dérogation le samedi matin. Une pause méridienne d’au moins 1h30 sépare deux demi-journées,
=> 3 heures hebdomadaires sont ainsi dégagées. Elles peuvent être consacrées à des animations périscolaires. 

Le temps périscolaire 
Le temps périscolaire englobe les heures qui précédent ou suivent immédiatement la classe. La gestion en incombe à la collectivité locale dont dépend l’école. Elle peut définir seule ou en concertation la répartition et le mode d’animation de ces créneaux. Leur ventilation en 4 x 45 minutes n’est pas obligatoire, elles peuvent par exemple être regroupées en 2 fois 1h30. Dans ce cas, la collectivité devra faire valider son choix par la DASEN (direction académique des services de l’éducation nationale, l’ex Inspection d’Académie.) 

Le projet éducatif territorial (PEDT) 
Les collectivités concernées ont l’obligation de formaliser un projet éducatif territorial qui a pour but de coordonner les dispositifs et les acteurs intervenants dans le domaine éducatif local. Ce document est un préalable incontournable à la mise en œuvre d’animations dans le cadre de l’aménagement des rythmes scolaires. Pour devenir opérationnel il doit même être validé par le préfet. La rédaction d’un PEDT implique beaucoup de concertations, elle est longue, elle a logiquement débuté dans presque toutes les communes. Pour s’engager dans l’animation de ce nouveau dispositif un club doit se donner les moyens « d’exister » dans le PEDT de sa commune. 

Encadrement des activités 
L’encadrement peut être assuré par :
=> Un professionnel qualifié (bénévole ou rémunéré) titulaire d’un diplôme d’Etat, d’un titre à finalité professionnelle ou d’un CQP conformément au code du sport,
=> Les bénévoles ont aussi la possibilité d’encadrer. Ils doivent pour cela être titulaires d’une qualification fédérale délivrée par la Fédération Française de Rugby à la condition que l’activité soit organisée par un club affilié à la Fédération Française de Rugby (Brevet Fédéral Educateur Ecole de Rugby au minimum). 
=>  L’encadrant peut enfin être membre permanent de l’équipe pédagogique de l’école, titulaire d’une qualification lui permettant d’assurer les fonctions d’animation en accueil de mineurs s’il possède le Brevet Fédéral Educateur Ecole de Rugby au minimum. 

Des éléments à prendre en compte 
=> Ce dispositif est appelé à durer.
=> Dans le cadre de l’aménagement des rythmes scolaires, la découverte de l’activité rugby se fait à l’aide de jeux que l’on utilise pour animer les groupes. Pour jouer au rugby les enfants doivent rejoindre un club.
=> A l’issue d’un cycle « rugby », les enfants doivent
o avoir compris la logique de l’activité,
o être capable d’évaluer sommairement leurs actions,
o avoir un aperçu de « l’histoire » et de la « géographie » du rugby
o avoir les moyens concrets d’entrer en relation, s’ils le désirent avec le club « opérateur ».

 

Présentation de l'activité rugby pour les temps périscolaires

Proposition de la FFR : un ballon oval dans la cours

Présentation d'un cycle "rugby" de 6 séances pour les cycles1,2 et 3